2019, Animations

Chasse aux œufs en chocolat !

A compter de mercredi 17 avril, en raison des délais d’acheminement du courrier, nous vous invitons à inscrire vos enfants en remplissant le bulletin d’inscription et en le renvoyant par mél à l’adresse suivante : jardinverger64@gmail.com

Vous recevrez un mél de confirmation de notre part et vous pourrez régler votre participation, le jour de la Chasse aux œufs. A très bientôt !

2019, Animations

Quelle belle soirée !

“Chers amis de la Brana et des Clarins, chères amies de Cant e Pala, merci pour ce beau  concert dirigé par Dédé. »

« Cher public, venu nombreux soutenir notre association et passer un bon moment, amis chanteuses et chanteurs  de l’Ostau, de l’Esquireta , de Morlaas, d’Uzos et d’ailleurs, qui ont prolongé la soirée par une très belle et chaleureuse cantèra.

« Un grand MERCI à vous tous, continuons à œuvrer ensemble  pour la Diversité. » Hubert

Pendant le concert, la Brana de Ger s’en est donné à cœur joie !

Los Clarins de Bigorra

Cant e Pala… Chapeau mesdames, quelle belle prestation !


Puis, la cantera… jusqu’à tard dans la nuit !

2019, Animations

Concert de soutien samedi 6 avril

Dès 20h30, l’église d’Assat accueillera 3 groupes de chanteurs :
La Brana de Ger, Los Clarins de Bigorra, et les chanteuses de Cant e Pala.
En acceptant l’invitation du CLAB, ces formidables chanteurs et chanteuses vont permettre à des jeunes de 16 à 25 ans en décrochage scolaire de suivre un parcours d’initiation à la Nature, à la découverte et à la protection de la biodiversité proposé par le CLAB. Ce projet intitulé « Nature Emoi » a déjà reçu en partie le soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine.
Merci à ces artistes et à leur générosité. Venez les soutenir et nous soutenir !

Billetterie : Jardin-verger, 3 bis route du Bois à Assat,
Les jeudis et vendredis de 9h à 12h et 14 à 18h

ou par internet : https://clab64.fr/temps-forts/manifestations/

Les chanteuses de Cant e Pala
2019, Animations

Atelier apprendre à faire ses semis

Nous avons eu beaucoup de chance… la météo était de notre côté pour pouvoir réaliser nos semis directs à la volée ou au cordeau dans le jardin : sorgho, lin, fèves, sarrasin ont trouvé place dans le jardin. Quant aux semences de basilic, aubergines et poivron, les stagiaires ont pu s’exercer à l’art de semer soit en terrine soit en godets. Des gestes simples mais appliqués nécessaires pour assurer une bonne levée des graines.

Pour la partie théorique, on nous a bien expliqué ce que sont la dormance et la germination, (conditions et durée) ; les semences hybrides et les autres… ce qu’on peut lire sur un sachet de graines. Autant dire que l’on est prêt !

Merci à Odile et Christian qui ont animé cet atelier avec beaucoup de bienveillance. Il faut dire qu’ils en connaissent un rayon en matière de semis, c’est leur métier depuis… très longtemps ! Ils sont tellement passionnés qu’ils ont créé à Oneix – à côté de St Palais- dans un cadre exceptionnel, un lieu visant à l’autonomie en harmonie avec la terre nourricière qui s’appelle « Les Terres des Possibles » ou  » Ahalen lurrak » en basque. Pour mieux les découvrir, c’est par ici https://cdvarin.wixsite.com/ahalen-lurrak/blank

2019, Animations

Atelier construction de structures en osier vivant

Telles des abeilles, les participants au stage ont travaillé de façon ordonnée et coordonnée pour réaliser une clôture en osier vivant.

Après deux heures d’un travail méticuleux, le résultat est là ! La clôture en osier va prendre racines et délimiter de façon naturelle une terrasse exposée plein sud. Le tressage de l’osier nécessite un peu de concentration pour brins dessus, brins dessous terminer l’ouvrage sans se tromper…

Merci à Didier pour ses conseils précieux et sa gentillesse. Merci aux stagiaires pour leur soif d’apprendre. Vive l’osier !

2019, Animations

Atelier conduite d’un verger nourricier

Hubert a mené cet atelier avec passion ! Les 14 stagiaires présents à l’atelier de ce samedi, ont pu découvrir une méthode de conduite de verger qui a fait ses preuves au Jardin-verger. Elle tient compte de l’histoire de la parcelle, de la qualité du sol… des éléments précieux pour démarrer un verger. Puis en fonction de ces éléments, comment préparer le sol, quelles variétés de fruitiers choisir, sur quels porte-greffes et comment les mettre en terre…

Une fois installé, le verger est soigné, bichonné, par la présence de plantes mellifères, d’hôtels à insectes, de nichoirs à oiseaux, pour favoriser la biodiversité. La main de l’homme est aussi nécessaire pour tailler, pour traiter mais exclusivement en biodynamie. Didier Hourthouat-Bénacq, arboriculteur et producteur de pêches (les Vergers d’Aliou) a fait une démonstration de taille sur notre pêcher afin que ce dernier produise 30 kg de pêches de gros calibres, pas plus. Juste spectaculaire !

Les stagiaires ont tous un projet derrière la tête : création d’un jardin-forêt, d’une forêt nourricière, certains ont déjà des fruitiers plantés depuis longtemps et d’autres vont démarrer leur verger. Des rencontres qui donnent la pêche (c’est le cas de le dire !). Que du bonheur ! Merci à toutes et à tous.