2020, Biodiversité

La vie c’est comme un jardin…

🎵 La vie , c’est comme un jardin🎵
Au début, un petit rien
Que l’on sème quand il fait beau
Et qui germe bien au chaud.
La vie, c’est comme un jardin
Une graine qui a besoin
De soleil, de terre et d’eau
Ce qu’il faut.
La vie , c’est comme un jardin
Faut la prendre à pleines mains
Qu’il y ait des bas et des hauts
Quelle que soit la météo.
La vie c’est comme un jardin
Toujours bien en prendre soin
C’est la nature en cadeau
Et c’est beau.

Il y a des jours, on a plutôt la main verte
D’autres fois, comme un pois chiche dans la tête
Soit on traîne et on ne marche qu’à la carotte
Soit on veut gagner la course à l’échalotte.
Certains pensent que l’oseille, c’est le paradis
T’en a d’autres qui se retrouvent sans un radis
Mais même si on doit tout r’commencer à zéro
C’est pas la fin des haricots.
Qu’on soit timide, toujours rouge comme une tomate
Ou bavard, à raconter plein de salades
Amoureux, avec un gros cœur d’artichaut
Malchanceux, à marcher sur tous les râteaux.
Chacun, fait comme il peut dans son potager
Tantôt fertile, tantôt plein d’herbe et d’épines
Au bout du compte, on finit tous par manger
Les pissenlits par la racine.

lu-dans-la-presse-1
2020, Actualités, Alternatives et transition, Articles de presse, Biodiversité

En Béarn, ces passionnés plantent des arbres pour créer des forêts

PAR BÉNÉDICTE MALLET, La République des Pyrénées publié le 6.03.2020

Seul ou en collectif, des hommes et des femmes font pousser des micro-forêts en ville ou près de leur village. Objectif : offrir une autre « sylvilisation ».

Si bien des arbres ont été mis à mal cette semaine en raison des intempéries, il se trouve de plus en plus de monde pour les replacer au cœur de nos vies. Ces ‘’colibris’’ œuvrent un peu partout dans les Pyrénées-Atlantiques. Hommes et femmes qui mettent leur force et leur compétence au service de l’environnement. Ils font chacun leur part pour limiter les dégâts dus au réchauffement climatique et à la gestion à court terme des firmes industrielles.

Pour assurer un retour de la biodiversité dans notre région, ils sont donc de plus en plus à s’emparer de pioches et de plants pour miser sur le bienfait des arbres. En ville, leur ombre rafraîchit les lieux de vie, ils augmentent l’humidité de l’air. Ces climatiseurs naturels stockent le carbone, réduisent les effets de serre, procurent des ions négatifs bienfaisants et des abris pour la faune et la flore… La liste de leur vertu est encore longue surtout si l’on écoute Alain Abadie, ébéniste à la retraite installé du côté de Noguères.

UN ÉBÉNISTE OPTIMISTE

Passionné par le bois, Pierre Traucou est venu aider Alain Abadie à entretenir sa future forêt à Noguères.
Passionné par le bois, Pierre Traucou est venu aider Alain Abadie à entretenir sa future forêt à Noguères.Crédit photo : Bénédicte Mallet
Lire la suite « En Béarn, ces passionnés plantent des arbres pour créer des forêts »