ENEDS 2019-2020

Convention de partenariat signée entre LA MISSION LOCALE POUR LES JEUNES PAU PYRÉNÉES (MLJPP) et l’association le CONSERVATOIRE DES LÉGUMES ANCIENS DU BÉARN (CLAB)

Projet « Nature émoi 2019 – 2020 ».

La Mission Locale pour les Jeunes Pau-Pyrénées, remplit une mission de Service Public pour l’insertion professionnelle et sociale des jeunes. Elle, accueille, informe, oriente et accompagne des jeunes de 16 à 25 ans, sortis du système scolaire et sans emploi, qui rencontrent des difficultés, notamment pour accéder à un emploi ou à une qualification professionnelle au travers du dispositif Garantie Jeunes.

De son côté, l’association le Conservatoire des légumes anciens du Béarn œuvre depuis ses débuts (2013) à la réalisation et la mise en place d’un jardin-verger conservatoire. Au fil des années, ce site est devenu une véritable vitrine de la biodiversité cultivée. Le fait d’avoir rassemblé en un même lieu, un jardin potager et un verger sur 6500m², riches en ressources issues du patrimoine matériel et immatériel local, lui confère un caractère unique sur le territoire aquitain.

L’association est répertoriée au niveau départemental comme « Association éducative complémentaire de l’enseignement public » par l’Inspection Académique.

Outre ses nombreuses activités de sensibilisation et de formation, le jardin-verger est un espace de vivre-ensemble où la convivialité est de mise, où les diversités sociales et culturelles se côtoient, où le désir commun d’agir pour une cause noble, la protection de la terre nourricière, renforce les convictions et les valeurs de chacun.

Quel est le dispositif “Nature émoi” mis en place par le CLAB ?

Le projet Nature émoi vise à recréer le lien qui fait défaut entre les hommes et la nature.

En répondant à l’opération ENEDS 2018 – Education Nature Environnement pour un Développement Soutenable de la Région Nouvelle Aquitaine, le CLAB a considéré que les jeunes pouvaient jouer un rôle sur le devenir de la planète et par conséquent, sur leur propre avenir. Il a donc choisi les jeunes de 16 à 25 en situation de décrochage scolaire, sans qualification professionnelle, parce que leur situation est précaire et que cette précarité est une difficulté majeure pour rentrer dans la vie active.

Une connexion à la nature, -au végétal, à l’animal, au minéral-, pourrait-elle mener vers une re-mobilisation dans les apprentissages ? Le CLAB est prêt à s’engager dans cette voie.

La Mission Locale pour les Jeunes Pau-Pyrénées, quant à elle, considère que ce projet s’inscrit dans deux voies :

  • La première concerne le lieu principal d’exercice de l’action : la plaine de Nay, territoire historique de maraîchage. Plusieurs structures co-existent et proposent des offres d’emploi, saisonnière ou permanente ; l’occasion est ainsi donnée aux jeunes de s’exercer et pourquoi pas susciter des vocations.
  • La seconde concerne le dispositif Garantie Jeunes en lui-même et la reconnaissance des aptitudes et des capacités des participants dans la vie de tous les jours et transposables au monde du travail. Ce projet s’inscrit complètement dans cette optique. A titre d’exemple, les compétences fortes suivantes seront mises en œuvre : « la minutie », « la facilité d’adaptation », « l’esprit d’équipe », « la facilité à tirer des leçons de l’expérience », …

Comment s’est réalisé le partenariat ?

Une première rencontre entre Florence Bacou, directrice du CLAB et Jean Reneault, conseiller pédagogique auprès de la MLJ de Nay a permis d’intégrer le projet Nature émoi dans le dispositif Garantie Jeunes. Monsieur Reneault a constitué, au fil des mois, un groupe de 10 jeunes issus du Pays de Nay, répondant aux critères d’éligibilité de la Garantie Jeunes.

L’accompagnement Garantie Jeunes, est à présent assuré par la Mission Locale pour les Jeunes Pau-Pyrénées, depuis le 2 septembre dernier. L’équipe de professionnelles dédiées à l’animation du groupe s’assure des présences des jeunes et est garante de leur mobilisation.

De son côté, l’action Nature émoi du CLAB, a commencé le 6 septembre et s’échelonnera sur 10 jours (fin le 16 octobre). Au cours de ces 10 journées, 5 se dérouleront au jardin-verger pour alterner le contact direct avec la nature et des espaces de travail favorisant la démarche participative du groupe. Les 5 autres journées, permettront aux jeunes de découvrir des sites locaux protégés tels que la Saligue aux oiseaux (Biron), les tourbières de Pédestarrès/Auga (Louvie-Juzon), le col du Soulor (Arbéost) et pour terminer Pont de Camps (Vallée d’Ossau).

Une façon de combler un vide sur la connaissance de la nature ; de se réapproprier sa relation à la nature en mettant de côté ses appréhensions… ; d’apprécier, de ressentir de l’émotion, de s’extasier, de rêver ; et enfin de donner l’occasion d’exprimer ce que l’on ressent au sein d’un groupe de personnes bienveillantes à l’égard du vivant.

L’action est assurée en grande partie par des bénévoles passionnés et militants de la préservation de la biodiversité auxquels s’associent des professionnels locaux. Une façon d’enrichir les échanges et de proposer une pluralité de discours.